Railroad related web content provided as an educational volunteer effort of the American Passenger Rail Heritage Foundation (APRHF), a 501(c)(3) non-profit organization. To help preserve passenger rail heritage click here to join today! Support APRHF by shopping at Amazon Smile!
Custom Search
HOME APRHF TRAINWEB.COM .NET .ORG .US FORUM FACEBOOK NEWS LINKS TRAVEL RAILFAN MODEL JOBS PARTY
TrainWeb Reports & Web Sites: Featured Today! Previously Featured Slideshows Highlighted Past The Big Stories Directory

Continue in EnglishTrains à Vapeur au Paraguay


Vous trouverez ici quelques photos de ce qui est peut-être la fin de l'agonie des chemins de fer à vapeur au Paraguay.

Les photos les plus anciennes datent des années 2000 et 2001, quand les trains circulaient encore à la gare San Francisco à Asunción.

Toutes les machines illustrées ici chauffaient au bois; certaines d'entre elles étaient quotidiennement en service jusqu'en 1996 pour des trains de voyageurs ou de marchandises dont certains allaient jusqu'à la frontière Argentine, voire meme jusqu''à Buenos Aires sur la cote Atlantique.

Après 1996 un train touristique a circulé toutes les fins de semaine entre Asuncion et Ypacarai.

Tout ce qui suit ne concerne que le Ferrocarril Presidente Don Carlos Antonio Lopez (FCPAL), dont les voies relient (reliaient ?) sur 440 km Asunción et Encarnación. Il y a, au nord du pays, d'autres lignes indépendantes, qui généralement relient un port sur la rivière avec l'arrière-pays, mais j'ai peu d'informations á leur sujet, si ce n'est qu'elle auraient toutes arrèté l'exploitation.

Historique

C'est en 1858, sous la présidence de Don Carlos Antonio Lopez, que commença la construction du premier chemin de fer du Paraguay; comme tant d'autres sur ce continent, il serait le premier que l'on ait construit en Amérique du Sud ;-3)
(pour mémoire: Guyana: Georgetown - Rosignol 1848, Peru: Lima - Callao 1851, Chile: Copiapó - Caldera, 1854)

Réalisée sous la direction d'ingénieurs et techniciens d'origine ou de formation britanique, embauchés en Europe à cette fin par le gouvernement du Président Don Carlos Antonio Lopez, elle vit en 1861 l'inauguration du premier tronçon de la ligne, et se poursuivit jusqu'en 1864 ou elle fût interrompue par la guerre de la Triple Alliance (1864-1870).

La construction se poursuivit après la paix, et la ligne s'étend maintenant sur 440 kilomètres, jusqu'à la frontière avec l'Argentine, à Encarnation, où elle se conecte au Chemin de Fer du Nord Est Argentin.

Le système comportait une ligne secondaire, embranchée à San Salvador et qui allait jusqu'à Abai; une fois terminé; cet embranchement aurait continué jusqu'à Ciudad del Este et y aurait assuré une connection avec le réseau Brésilien; il est maintenant fermé, et la voie a été déposée.

Détails Techniques

La construction s'est faite au départ en voie de 1.65 m (5'6"), comme plusieurs autres chemins de fer construits alors au Brésil et en Argentine. Mais quand la voie est finallement arrivée à Encarnacion, en 1910, les voies du Chemin de Fer du Nord Est Argentin, qui reliait Buenos Aires à Posadas, de l'autre côté du la rivière Parana, étaient à l'écartement standard de 4'8'1/2, et l'ensemble du réseau  a alors été mis a l'écartement standard pour permettre l'inter-circulation jusqu'à Buenos Aires.

Il est intéréressant de noter que, mis à part deux machines construites en 1953, toutes les locomotives de la companie ont été construites entre 1910 et 1914, juste après le changement d'écartement de la ligne, et la même remarque s'applique aussi aux matériels lourds d'équipement (voir sur la photo loco30 la plaque de constructeur du pont tournant de l'atelier d'Asunción).

La pose de la voie s'est faite suivant la pratique Britanique de l'époque, avec des rails Vignoles cramponnés directement sur des traverses de bois dur.

Jusqu'à 1991 le seul "signal" utilisé sue le réseau était un gong sur le quai de lagare, qui servait à prévenir les voyageurs du départ imminent du train. Un télégraphe électrique reliait les gares, et permettait la régulation du traffic, et pendant des années la Companie du Chemin de Fer a été concessionnaire du télégraphe au Paraguay.

La construction en 1991 du pont rail-route entre Concepción et Posadas a établi une liaison physiaue avec le réseau ferré Argentin, ce qui a obligé le FCPCAL à instaler des signaux et un poste d'aiguillages à l'entrée de la gare internationale de Concepción.

Un poste de cinq leviers controle une paire de sémaphores typiquement britaniques Saxby-Farmer et deux aiguillages. Tous les autres aiguillages du réseau sont controlés par des leviers locaux, et il n'y a pas un seul verrou d'aiguille dans tout le pays.

La première machine du réseau ("Sapukai") est exposée "en pot de fleurs" à la Gare Centrale San Francisco avec une plaque qui rappelle qu'elle a remorqué le train inaugural jusqu'à Trinidad le 21 Octobre 1861. Elle a encore circulé une fois en 1961, pour les cérémonies du centenaire, marchant à l'air comprimé, sur un troisième rail posé pir la circonstance sur les 300 m de voie menant à la Gare Centrale.

Le Futur

A la suite d'un déraillement en 2000, où une jeune passagère a trouvé la mort, le dernier service restant (aller-retour jusqu'à Ypacarai, en fin de semaine, à l'usage des touristes) a été supprimé, et la ligne est maintenant fermée.

Il n'est plus possible d'envisager un retour des trains jusqu'à la Gare San Francisco, car sur plusieurs kilomètres la voie a été déposée et la plateforme utilisée pour ouvrir de nouvelles rues.

Pourtant on parle de rouvrir un service touristique depuis un gare dans la banlieue jusqu'à Ypacaray, si les villes concernées peuvent se mettre d'accord pour lancer le projet.

Dans ce projet, la remise à machines et l'atelier d'entretien, le pont tournant et le chateau d'eau qui sont actuellement à côté de la Gare Centrale seraient déménagés jusqu'à la gare Jardin Botanico où le chemin de fer dispose de terrains suffisants pour cette opération.

Le service des marchandises, y compris les trains complèts jusqu'à l'Argentine et les ports dae la côte atlantique est maintenant arrèté, et son futur est gravement menacé depuis la construction du barrage de Yacyreta. Une fois la mise en eau du barrage terminée, la plateforme sera noyée sous les eaux du lac de retenu sur plus de quarante kilomètres, et il y a peu d'espoir de voir une déviation construite, car les indemnités déjà payées par Yacyreta pour la reconstruction de la voie semblent s'être mystérieusement "évaporées"

Ceci ets regretable, car il y a dans le sud du pays une demande pour l'exportation en Argentine et plus loin des produits de la culture du soja et du coton, les deux exportations principales du pays, qui sont maintenant transportées par la route à un coût bien plus élevé.

J'espère visiter cet été les ateliers de la  companie à Sapukai, et en rapporter d'autres images intéréssantes.

Autres Lignes

Il y a dans le nord du pays un certain nombre d'autres lignes de chemin de fer, à voie normale ou a voie etroite, métrique ou de 60, qui totalisent plus de 600 kilomètres de voie, et qui connectent des ports sur les fleuves Paraguay et Parana avec des centres de production à l'intérieur des terres.

Ces lignes sont théoriquement ouvertes seulement au traffic des marchandises,) mais elles ont aussi transporté des voyageurs lors de la colonisation du Chaco, et pendant la Guerre du Chaco (1934-1938).

Je n'ai aucun renseignement sur ces lignes, mais j'ai entendu dire qu'elles ont toutes arrèté l'exploitation, mais il y aurait des plans pour rouvrir la ligne de Puerto Casado comme attraction touristique.

Derniere Heure (07/2006)

Suite à la publication de ce qui précède, j'ai reçu le courriel suivant:

"Je vous écris de la part de Paraguayan Railways Inc., anciennement Ferrocarril Central Carlos Antonio López.

 Nous sommes désireux de clarifier certains points qui concernent l'information publiée sur le site web Steams Trains in Paraguay.

 D'abord, le Train Touristique du Lac circule, depuis Février 2004, entre Asunción et Areguá. Il part de la gare Botánico Station

 Ensuite, nous désirons souligner que toutes les locomotives actuellement en service chauffent au bois.

 Une section de voie de six kilomètres de long a été restaurée à Encarnación pour le transport ferroviaire de marchandises et du soja jusqu'à la frontière Argentine. Ce transport est la source principale de revenus de la companie.

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter notre site web, www.ferrocariles.com.py"

Le train touristique à vapeur, chauffé au bois, circule maintenant jusqu'à Aregua chaque Samedi et Dimanche, et les plans existent pour restaurer le service jusqu'à Ypacaray et, plus tard, au dépôt de Sapukai.


Hélas, le lien ci dessus fonctionne rarement......

L'ensemble de Puerto Casado a récement été nationalisé par l'Etat, ce qui met en péril tout projet de réouverture de la ligne pour les touristes.

Les Images

Vous pouvez voir (ou télécharger) les images (dans une nouvelle fenêtre) en grand format en cliquant sur les vignettes à droite. Méfiez vous, certains fichiers sont assez volumineux.

A l'exception des photos loco39.jpg and loco40.jpg toutes les illustration sur cette page sont ©Renaud OLGIATI 1999-2004.

Vous êtes autorisés à utiliser ces images pour toute utilisation non-commerciale, à la condition d'indiquer leur origine.

Pour toute utilisation commerciale, contactez moi par courriel

Les photos loco39.jpg and loco40.jpg sont extraites du film de Robert Adley "Paraguay Steam" (1991) et sont utilisées avec l'aimable autorisation de Dashwood Productions of 8 South Street, Bridport, Dorset DT6 3NQ; UK (Tel: 01308 423164) qui en ont le copyright. Le DVD du film est disponible auprès de Camden Miniature Steam Services.

En cas de besoin, les photos loco30 et suivantes existent en format 1600x1200.

Les photos loco01 à 14 ont été prises en Septembre 2001, loco21 à 28 en octobre 2002 lors d'un des derniers voyages jusqu'à Ypacaray, et Loco31 à 38 en janvier 2004, juste après que la Gare San Francisco ait été isolée du réseau ferré.

Table des Illustrations
loco01.jpg Deux photos de "Sapukai", une 211 pour voie de 1.65 construite en 1860
loco02.jpg
loco11.jpg 151, une des 230 construite en 1953, prète à entrer en chauffe.
loco12.jpg
loco13.jpg 226 and 228, deux des 230 construites en 1910, dans un pitoyable état d'abandon et de délabrement.
loco14.jpg
loco21.jpg L'entrée en gare de San Francisco à Asuncion, 226 et 228 n'ont pas l'air mieux que l'an dernier.
loco22.jpg
loco23.jpg 151, l'autre 231 de 1953, en train de charger bois et eau avant le début du voyage.
loco24.jpg 152 attelée en tête du train.
loco25.jpg Un arrèt dans la campagne.
loco26.jpg En train de faire de l'eau pour le trajet de retour.
loco27.jpg L'arrivée à Asunción, vue depuis le poste de conduite.
loco30.jpg La remise à machines, et l'atelier d'entretien, à Asunción; insert, la plaque de fabricant du pont tournant.
loco31.jpg Encore 228 et 226, l'une peinte de couleurs gaies en pot de fleurs au bord de la rue, l'autre dans le même état de délabrement que l'an dernier.
loco32.jpg
loco33.jpg 521, une autre 230 construite en 1912, en peinture dans la remise.
loco34.jpg
loco35.jpg 53, encore une autre 230 construite en 1912, toute pimpante à quai dans la gare San Francisco à Asunción.
loco36.jpg
loco37.jpg
loco38.jpg Une rame de vieilles voitures stationées sue ce qui était le quai de la gare. Elles sont peintes en blanc parce qu'elles ont servi un temps comme cabinet odontologique mobile.
Les voitures plus modernes, peintes en bleu et gris, ont été achetées en 1971 en Argentine dans le but de moderniser le service voyageurs.
loco39.jpg Le poste d'aiguillage à Encarnación. © Dashwood Productions 2006
loco40.jpg Voie étroite à Puerto Casado. © Dashwood Productions 2006
loco99.jpg
L'avenir ?
Toutes les machines qui datent des années 1910 furen construites par la North British Locomotive Company, de Glasgow. Les deux machines de 1953 par Yorkshire Engine Company, à Sheffield.

loco01.jpg
loco01.jpg

loco02.jpg
loco02.jpg

loco11.jpg
Loco11.jpg

loco12.jpg
loco12.jpg

loco13.jpg
loco13.jpg

loco14.jpg
Loco14.jpg

loco21.jpg
loco21.jpg

loco22.jpg
loco22.jpg

loco23.jpg
loco23.jpg

loco24.jpg
loco24.jpg

loco25.jpg
loco25.jpg

loco26.jpg
loco26.jpg

loco27.jpg
loco27.jpg

loco30.jpg
loco30.jpg)

loco31.jpg
loco31.jpg

loco32.jpg
loco32.jpg

loco33.jpg
loco33.jpg

loco34.jpg
loco34.jpg

loco35.jpg
loco35.jpg

loco36.jpg
loco36.jpg

loco37.jpg
loco37.jpg

loco38.jpg
loco38.jpg

loco39.jpg
loco39.jpg

loco40.jpg
loco40.jpg

loco99.jpg
loco99.jpg

Si les chemins de fer à vapeur vous intérèssent, vous prendrez sans doute plaisir à visiter les sites de ces deux pionniers de la préservation ferroviaire au Pays de Galles,
le Talyllwyn Railway et le Festiniog Railway .

Si vous désirez plus d'information sur ce beau pays qu'est le Paraguay, vous trouverez un certain nombre de liens vers des sites-web paraguayens, ou sur le Paraguay.

Retour au site web de la Famille Olgiati au Paraguay
Retour au Site Web de la Famille Olgiati au Paraguay

TRENZF 14/06/2007 © Renaud OLGIATI
Mis en page : Kompozer Linux
 


View TrainWeb.US Stats

Click below for pages in the directory of TrainWeb sites:
0-9 A B C D E
F G H I J K
L M N O P Q
R S T U V W
X Y Z
CLICK HERE FOR THE FULL CATEGORY DIRECTORY

Visit our Rail Magazine promotion trading partners:      (Click here to add your print rail magazine.)


Custom Search
TrainWeb Reports & Web Sites: Featured Today! Previously Featured Slideshows Highlighted Past The Big Stories Directory
HOME APRHF TRAINWEB.COM .NET .ORG .US FORUM FACEBOOK NEWS LINKS TRAVEL RAILFAN MODEL JOBS PARTY
Newsletter | About Us | Contact Us | Advertise With Us | Silver Rails Country for Train Enthusiasts
View Stats  | Page updated:02/08/2016  | Version 2016b08c  | Links  | ©2015-2017 NordiLusta, LLC